la Permaculture ?

Ce texte est tiré du site Permaculteurs.com

 

IL FAUT ÊTRE TÉMÉRAIRE POUR VOULOIR DÉFINIR LA PERMACULTURE !

La permaculture ne peut être définie simplement. C’est un peu comme si on vous demandait de définir la Vie. Comment définir un si vaste mot avec d’autres mots? Tout le monde perçoit la vie différemment et c’est ainsi pour la permaculture. C’est quasi impossible de la définir correctement! Demandez la définition de la permaculture à cent permaculteurs et vous aurez cent définitions différentes!

 

VOICI QUELQUES DÉFINITIONS DE LA PERMACULTURE:

 

Wikipedia: La permaculture est une méthode systémique et holistique de conception d’habitats humains et de systèmes agricoles inspirée de l’écologie naturelle (biomimétisme) et de la tradition.

Le petit Robert: Le permaculture est un mode d’aménagement écologique du territoire, visant à concevoir des systèmes stables et autosuffisants.

Une autre définition sans source: La permaculture est une science de conception de cultures, de lieux de vie, et de systèmes agricoles humains utilisant des principes d’écologie et le savoir des sociétés traditionnelles pour reproduire la diversité, la stabilité et la résilience des écosystèmes naturels.

LES TROIS PILIERS DE LA PERMACULTURE

Pour définir vulgairement la permaculture, on pourrait dire que c’est un mode d’agir et une façon d’appréhender la vie de façon durable et logique en interaction avec la vie plutôt que contre la vie. Ses trois piliers sont :

  • prendre soin des hommes

  • prendre soin de la terre

  • produire et partager équitablement les ressources.

L’un de ses buts est de rendre la terre indéfiniment fertile en prenant en considération la biodiversité des écosystèmes. La permaculture n’est pas une entité à part entière mais plutôt un ensemble de techniques, pratiques et comportement en symbiose avec la Vie et ayant pour but une production agricole durable. Un de ses principes fondamentaux est l’économie d’énergie (carburant, travail mécanique) ainsi que le partage des surplus.

Il faut prendre en considération les aspects du terrain sur lequel vous allez cultiver vos fruits et légumes. C’est pour cela que la permaculture utilise des notions d’écologie, d’agriculture biologique et de paysagisme. Elle est très attentive aux interactions entre les saisons et l’écosystème afin que celui-ci soit durable. Il ne faut pas prendre et analyser chaque élément individuellement mais plutôt comme un ensemble.

La permaculture a pour objectif l’agriculture intelligente sans destruction de l’environnement et avec des coûts minimaux. La méthode de conception d’un système de permaculture se fait en appréhendant le projet dans sa globalité. Elle peut être pratiquée par tous et chacun peut développer son propre système de principes. Les connaissances en la matière s’affinent et accentuent l’enrichissement d’une base déjà existante.

De nombreuses ressources existent pour approfondir le sujet 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now